Prêt entre particuliers : comment ça marche ?

Publié le : 19 janvier 20214 mins de lecture

Le prêt entre particuliers (PAP) est une forme de prêt alternatif plus clément et moins contraignant que ce que propose les banquiers. Dénommé autrement, Peer to Peer (PtoP) ou crédit solidaire, son fonctionnement repose sur le principe du prêt traditionnel, sauf que le prêt d’argent s’effectue entre deux personnes physiques. Le PAP constitue une option de dépannage financier intéressant pour les emprunteurs qui ne peuvent contracter un crédit auprès d’une banque prêteuse.  

Prêt entre particuliers, une alternative de crédit plus viable sans banquier 

Le banquier exige plusieurs éléments de solvabilité, à l’instar d’un contrat de travail en CDI ou la présence d’un apport personnel solide, pour être en position d’allouer une somme de prêt quelconque à un emprunteur. Pourtant, il existe une solution de financement plus flexible dont les fonds nécessaires peuvent être obtenus dans un meilleur délai à savoir le prêt entre particuliers ou le P2P.

Son principe est simple. À la manière d’une banque, le prêteur alloue ses propres fonds à l’emprunteur. Pour que l’opération soit valable, il est nécessaire de faire une convention sous forme de contrat. Cet écrit fera office de preuve de reconnaissance de dette entre les deux parties et mentionne plusieurs informations liées au prêt comme le montant, la date d’échéance, la période de remboursement ainsi que le taux d’intérêt. Le PAP est une opération encadrée par la législation. Suivants le Code civil et les Articles 1892, le prêt entre particuliers est défini comme étant une forme de crédit à la consommation et l’emprunteur s’engage à restituer la somme allouée.

Quel projet peut-on financer avec le prêt entre particuliers ?

Puisque le PtoP n’est autres qu’un crédit à la consommation, l’argent obtenu peut servir de solution de financement pour faire l’achat d’une voiture dont les impératifs professionnels l’obligent. A contrario du processus d’octroi de prêt bancaire, le P2P ne requiert aucune justification de la somme prêtée. Ainsi, le prêteur peut librement l’utiliser à sa guise. 

La somme obtenue peut servir de fonds pour démarrer son Start-Up, pour régler les charges fixes incompressibles, à l’exemple des factures de consommation énergétique et le loyer. Le prêt entre particuliers donne droit au rachat de crédit pour les emprunteurs demandeurs d’emploi qui sont en situation de surendettement.

Besoin d’un prêt entre particuliers : les astuces pour dégrimer les arnaques

Pour trouver le bon contrat de prêt entre particuliers, il est judicieux de privilégier exclusivement les plateformes de P2P ayant obtenu un agrément bancaire de l’ACPR ou de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution. À l’inverse du système bancaire requérant des frais de dossier pour l’opération, en PtoP, l’emprunteur se trouve être exonéré de frais de commission, à défaut de l’inexistence logique de dossier. Dans ce cas, méfiez-vous des prêteurs qui vous demandent préalablement de verser de quelconques frais. Le seul gage du sérieux et de l’authenticité d’un PAP est une transaction sans frais.

Plan du site